Axe 3 : Nouvelles approches diagnostiques, thérapeutiques et pronostiques

En bref

Date de mise à jour : 15 avril 2016

Le dépistage et le traitement constituent des étapes essentielles de toute lutte contre les maladies, en particulier celles dues aux Trypanosomatidés. Dans le contexte actuel d’élimination qui prévaut, il faudra développer des outils innovants adaptés aux populations concernées principalement situées dans des régions géographiques pauvres, et adaptées à ce contexte de faibles prévalences.

Pour répondre aux besoins identifiés par l’Axe 1 et dans le contexte des programmes de lutte contre ces maladies, de nouveaux outils à visée diagnostique et pronostique, permettant de proposer un traitement spécifique et adapté selon le stade de la maladie, doivent être développés. Pour tenir compte de la diminution des prévalences, les approches vont évoluer soit vers un dépistage passif, en intégrant le diagnostic de ces maladies dans le système de santé en général afin d’assurer la pérennisation et la qualité des activités de diagnostic, soit vers un dépistage actif qui permettrait un dépistage plus précoce incluant les cas isolés, en impliquant la participation et le déplacement d’agents de santé, appropriés en cas de faible couverture sanitaire et d’enclavement.

Les nouveaux outils de diagnostic doivent également répondre aux besoins de l’épidémio-surveillance des réservoirs animaux, des personnes séropositives aparasitémiques, des porteurs sains ou asymptomatiques, mais également au dépistage d’infections atypiques ; ils apporteront un soutien important aux recherches menées dans les Axes 1 et 2 pour la compréhension de la transmission des parasites, et l'amélioration des marqueurs de l'infection voire de marqueurs spécifique de stade dans les cas des trypanosomiases humaines Africaines et Américaines. Dans le cadre des approches thérapeutiques pour le traitement et/ou la prévention des MDT, l’UMR a développé le premier vaccin efficace contre la leishmaniose viscérale canine et a pour objectif d’aller vers un vaccin humain protégeant contre les formes les plus sévères de leishmaniose.

Les recherches qui seront menées dans cet axe viseront donc à améliorer le diagnostic, les thérapies et la prévention des infections dues aux Trypanosomatidés en se focalisant sur le développement i) de nouveaux outils à visée diagnostique et pronostique ii) de nouveaux médicaments et nouvelles formulations galéniques pour augmenter l’efficacité des traitements et iii) de nouveaux protocoles prophylactiques et immunothérapeutiques adaptés aux populations concernées. Avec la mise à disposition prochaine de nouveaux traitements, l’importance de l’existence de tests assurant de la guérison sera croissante.

Date de mise à jour : 15 avril 2016

Cookies de suivi acceptés