Les axes de recherche

L’unité est organisée en 4 axes thématiques :

  • 3 axes scientifiques qui étudient les maladies tropicales négligées dues aux trypanosomatidae à différentes échelles, des molécules à la géographie des paysages, et qui se complètent pour améliorer les méthodes de lutte et d'élimination contre ces maladies humaines et animales, et
  • 1 axe transversal consacré à la formation, l’expertise et à la valorisation.

niv1rich - 4 elements - crd_page, crd_page_chapitres, crd_dossier_faq, crd_galerie, crd_dossier_flashmedias, crd_dossier_actus, crd_dossier_liens, crd_dossier_partenaires, crd_dossier_projets, crd_fichier, crd_lien

  • Axe 1 : Eco-épidémiologie et lutte contre les maladies dues aux trypanosomatidés (MDT) et leurs vecteurs dans un environnement en mutation

    Un piège à glossine (mouche tsé-tsé) © Cirad, P. Grebaut
    L’objectif des recherches menées au sein de cet axe est de conduire avec nos partenaires européens et du Sud une approche intégrée des différents protagonistes du cycle des trypanosomatidés (hôte humain ou animal /parasite /vecteur /microbiome /environnement /climat) pour diagnostiquer, analyser et établir des méthodes de contrôle de ces maladies.

    Lire la suite

  • Axe 2 : Bases moléculaires de l'infection par les trypanosomatidés

    Trypanosoma congolense vu au microscope © Cirad, D.Berthier
    Les principaux objectifs de cet axe sont de :

    1- Caractériser les facteurs de virulence et de pathogénicité des souches d’intérêts médical ou vétérinaire afin d’identifier des molécules et des voies métaboliques clés dans le processus infectieux.
    2- Identifier les facteurs et composants cellulaires et moléculaires impliqués dans l’interaction entre l’hôte et le parasite (i) au niveau de l’individu lui-même (échantillons de terrains et infections expérimentales) et (ii) au niveau cellulaire (modèles cellulaires ex vivo d’interaction).
    3- Identifier des marqueurs moléculaires de l’évolution naturelle de l’infection et notamment des marqueurs à visées pronostiques (marqueurs de phase par exemple) et diagnostiques.
    4- Rechercher les bases génétiques de la susceptibilité, et de la tolérance/résistance des hôtes mammifères en mesure d’expliquer la diversité clinique observée.

    Lire la suite

  • Axe 3 : Nouvelles approches diagnostiques, thérapeutiques et pronostiques

    Un symptome de la trypanosomiase africaine, ou maladie du sommeil, est le gonflement des ganglions lymphatiques © Cirad, F.Courtin
    Le dépistage et le traitement constituent des étapes essentielles de toute lutte contre les maladies, en particulier celles dues aux Trypanosomatidés. Dans le contexte actuel d’élimination qui prévaut, il faudra développer des outils innovants adaptés aux populations concernées principalement situées dans des régions géographiques pauvres, et adaptées à ce contexte de faibles prévalences.

    Lire la suite

  • Axe 4 : Formation, expertise, valorisation

    Outre la valorisation sous forme de publications scientifiques, qui reste primordiale avec les autres formes de valorisation allant de documents de vulgarisation ou ouvrages pédagogiques, jusqu’aux brevets, l’importance croissante que prend la formation dans les activités des chercheurs de l’UMR justifie d’en faire un axe thématique à part entière.
    Une offre multidisciplinaire de compétences dans lesquelles sont impliqués des experts, des réseaux d’information et des activités de laboratoire de référence qui relèvent de l’UMR est effectivement présente. Cette offre (TRYP-ALERT) propose à la communauté internationale une expertise de laboratoire, de terrain, et de formation qui permet l’identification des Trypanosomatidés et/ou leurs vecteurs lorsqu’elles sont nécessaires (identification de trypanosomes en zone indemne, caractérisation d’un parasite (morphologique, génétique, autre), d’un vecteur, etc.), mais également des méthodes d’isolement, de contrôle et de surveillance, et de stratégies de suivi-évaluation de l’efficacité des campagnes de lutte. Cette offre, au travers des réseaux, permet l’échange et la circulation de l’information spécialisée sur ces sujets, en particulier dans les cas de risques émergents. Elle légitime également l’UMR pour dispenser des formations, en particulier au Sud, sur ses thématiques spécifiques et sur les méthodologies.

    Lire la suite

Cookies de suivi acceptés