Recyclage DiTECT-HAT en RDC et formation OMS au Sud Soudan sept-oct 2018

Une formation de recyclage des agents travaillant dans les CDT et les SSS a été organisée du 28 juillet au 20 août 2018 à Kinshasa, Bandundu Nord et Bandundu Sud (RD Congo) afin de rafraîchir les connaissances du personnel impliqué dans DiTECT-HAT-WP2 sur l’ensemble des procédures, et remédier aux erreurs et faiblesses constatées.

La formation a eu lieu dans les 8 CDTs participant à l’étude, et a réuni les agents des CDTs et des SSS qui y réfèrent des suspects sérologiques. Elle était constituée d’un module théorique, un module sur le consentement éclairé et les tests de diagnostic rapide, et un module sur la parasitologie, la collecte  de sang sur papier filtre et l’utilisation de la tablette. Cette formation a été dispensée par V Lejon (IRD), et J Kwete, J Makabuza et A Mukolo pour le PNLTHA.  77 agents au total ont participé à cette formation.

L'OMS a par ailleurs organisé une formation au diagnostic et traitement de la THA dans les zones endémiques du Sud soudan, du 3 au 7 septembre 2018 à Juba (Sud Soudan)

Le principal objectif de cette semaine était de former des personnels de 7 hôpitaux de ces zones endémiques au diagnostic et traitement de la THA. La fourniture de réactifs et d’échantillons sanguins devrait permettre de lancer les dépistages dans ces zones. L’autre objectif était d’établir et renforcer les chaînes d’approvisionnement et de communications sur ces sites afin qu’ils puissent fonctionner sans interruption comme des centres de diagnostic, traitement et surveillance de la THA.

Les enseignements ont porté sur les techniques de diagnostic par le Dr Veerle Lejon de l’IRD, Montpellier (France) ; le diagnostic dans le contexte local, les mécanismes de coordination et la gestion des données par Ms Jane Pita de l’OMS à Juba (Sud Soudan) ; Gerardo Priotto de l’OMS Genève (Suisse) a quant à lui formés les participants à l’épidémiologie et au traitement de la THA. Les travaux pratiques sur le diagnostic ont eu lieu au Laboratoire de Santé Public.

Publiée : 04/10/2018

Cookies de suivi acceptés