Intertryp recrute un postdoc

Comprendre l’importance biologique et épidémiologique des trypanosomes africains dans la peau.

Le stage post-doctoral s’effectuera dans le cadre du projet « TRYPADERM », financé par l’ANR et qui a pour but d’élucider la biologie des trypanosomes africains cutanés. Trypanosoma brucei gambiense est responsable de la trypanosomose humaine africaine (THA). Ce protiste parasite extracellulaire est transmis par la mouche tsétsé et prolifère dans le sang. L’Institut Pasteur en collaboration avec l’IRD a récemment démontré que la peau était un réservoir anatomique majeur largement ignoré. Ce projet vise à comprendre l’importance biologique des trypanosomes cutanés, en particulier comment ils pourraient modifier notre compréhension de la transmission, du diagnostic et du traitement. Nous étudierons en détails (1) le développement des parasites cutanés (différenciation, prolifération, migration), et (2) leurs interactions avec l’hôte (séquestration, remodelage de la peau), puis (3) nous appliquerons ces résultats sur le terrain (prévalence, efficacité des traitements, nouvelles méthodes de détection). Ce projet pluridisciplinaire nous permettra de comprendre la biologie des trypanosomes dans un compartiment encore inexploré, étape déterminante en vue d’éliminer la transmission.

Voir le profil du poste:

Publiée : 13/09/2018

Cookies de suivi acceptés